Démarche qualité et Gestion des risques

Les enjeux


Depuis 1998, la clinique Emilie de Vialar s’engage dans une démarche d’amélioration continue de la qualité.

Cet engagement comporte plusieurs enjeux :

  • améliorer en continue la satisfaction du patient, de son entourage et des professionnels de l’établissement,
  • assurer la sécurité du patient, des visiteurs et des équipes,
  • garantir l’image de l’établissement en satisfaisant à la procédure de certification.


La mise en place d’une démarche d’amélioration continue de la qualité permet à l’établissement de réaliser son propre diagnostic et d’identifier à la fois ses points forts mais également ses opportunités d’amélioration.
L’ensemble des professionnels de la clinique est sensibilisé ; chacun est acteur du système qualité en place.

Dès lors de nombreux outils d’évaluation ont été mis en place ; par exemple concernant :

La satisfaction du patient :

- Enquête annuelle de satisfaction téléphonique (démarche I-Satis) : enquête nationale obligatoire, se déroulant 4 semaines après la sortie du patient (service Médecine-Chirurgie-Obstétrie).

- Questionnaire de satisfaction : chaque patient se voit systématiquement remettre un questionnaire de satisfaction, grâce auquel il peut nous faire part de ses remarques, qu’elles soient positives ou sources d’améliorations potentielles. Ces questionnaires sont analysés mensuellement et des actions d’amélioration sont mises en place lorsque cela est possible.

Vous pourrez le déposer rempli, lors de votre sortie dans la boite destinée à cet effet à l’accueil ou nous le retourner par courrier à l'adresse suivante :
Clinique Emilie de Vialar, Service Qualité, 116 rue Antoine Charial 69003 Lyon

L’exploitation des résultats de l’enquête annuelle de satisfaction et celle concernant les résultats des questionnaires de sortie permettent à la clinique d’identifier des points d’amélioration et de programmer leur mise en œuvre.

La tenue du dossier patient et du dossier d’anesthésie :

Recueil des indicateurs IPAQSS. Il s’agit d’un audit interne des dossiers médicaux, avec des résultats comparatifs au niveau national. (résultats IPAQSS 2012).

La certification


Par ailleurs, une procédure d’évaluation externe des établissements de santé publics et privés est effectuée par des professionnels mandatés par la HAS tous les 4 ans. Il s’agit de la certification.

 


Cette procédure, indépendante de l’établissement et de ses organismes de tutelle, porte sur :
- le niveau des prestations et soins délivrés aux patients,
- la dynamique d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins mise en œuvre par les établissements.

La Clinique a été certifiée en 2008 sans aucune recommandation.
Puis elle a été certifiée en 2012 avec recommandations dans le cadre de la certification V2010. (télécharger Rapport de certification 2012)
La prochaine visite aura lieu en juin 2016.

Le système global de la qualité et de la gestion des risques


Les deux premières visites de certification ont permis d’asseoir une culture qualité et d’amélioration continue ; le choix a été fait de mettre en place un système globale de la qualité et de la gestion des risques, reposant sur trois socles : 

 


- la gouvernance du système : le pilotage de la démarche qualité et gestion des risques est sous la responsabilité du Directeur, du Président du Conseil d’Administration et de la CME.

- la coordination du système :  les acteurs de la qualité et de la getion des risques



- la mise en oeuvre opérationnelle : est assurée par les Commissions et Comités réunis au sein du CCOVIRISQ (Comité de coordination des vigilances et des risques sanitaires). C’est un comité de coordination des différentes instances relatives aux vigilances, aux risques et à la qualité. Certaines instances sont autonomes et se réunissent de manière indépendante, d’autres dépendent du CCOVIRISQ et se réuniront lors des réunions du CCOVIRISQ


Le comité est composé :

  • De l’ensemble des vigilants et de leurs suppléants.
  • Du Président du CLIN.
  • Du Directeur.
  • Du Président de la CME.
  • Du responsable des unités de soins,
  • Du responsable qualité.

 

 

INSTANCES AUTONOMES
INSTANCES NON AUTONOMES
Comité Qualité COMEDIMS (Commission du médicament et des dispositifs médicaux)
CRUQ (Commission d’amélioration des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge) Comité de matériovigilance
CLIN (Comité de lutte contre les infections nosocomiales) + Sous-commission des antibiotiques Comité de pharmacovigilance
CLUD (Comité de lutte contre la douleur) Commission des fluides
CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail)
Commission restauration
CSTH (Comité de Sécurité Transfusionnelle et d’Hémovigilance)

 

Le programme qualité et la cartographie des risques :


Le programme qualité et la cartographie des risques sont élaborés en prenant en compte, les évènements indésirables graves, les évènements porteurs de risque, les résultats des questionnaires de satisfactions et les remarques des représentants des usagers.

  • L'analyse des risques à posteriori :
    1. - Les déclarations d'évènements indésirables (suivi et analysés en CCOVIRISQ, comité pilotage qualité et au quotidien par la Direction et le service qualité): les évènements indésirables et les fiches de déclaration sont classés selon une thématique reprise dans la cartographie des risques.
      - Les évènements porteurs de risque et les EIG : font l’objet d’une réunion systématique, avec analyse de l’évènement avec les acteurs concernés, et propositions d’actions (réunions de service, RMM-Revue de morbi-mortalité).
  • L’analyse des risques à priori : la cartographie des risques permet de définir les risques majeurs au sein de notre établissement. La cartographie des risques est la suite logique du travail réalisé sur les évènements indésirables (E.I.), consistant à recenser les risques avérés, les analyser, et éviter qu’ils se reproduisent.
  • L’analyse des questionnaires de satisfaction et les remarques des représentants des usagers viennent compléter le programme d'action; les suggestions des patients mettent en avant des axes d'amélioration notamment en ce qui concerne l'amélioration des locaux, la prise en charge hôtelière et médicale.